Le gouvernement apporte de la transparence sur les transactions immobilières, mais comment bien investir dans le Grand Paris Express ?

Le ministère de l’Économie et des Finances a rendu public, le montant des transactions enregistrées ces cinq dernières années en France métropolitaine à l’exception du Bas-Rhin, du Haut-Rhin et de la Moselle.

La nouvelle base « demande de valeurs foncières » apporte plus de 15 millions de données récupérées auprès des notaires tels que la date de vente d’un bien, le montant, sa nature (appartement, maison ou terrain), sa superficie ou encore des détails caractéristiques comme le nombre de pièces du logement.

Pour autant, si la mise en place de cette base de données représente un réel progrès en matière de transparence réduisant les risques de surévaluation d’un bien, les données ne prennent pas en compte des facteurs tels que la vue, l’état, le disposition et l’étage. L’évaluation est d’autant plus complexifiée lorsqu’il s’agit d’un logement neuf car il n’y a souvent aucune donnée accessible.

Nos conseils sur les critères à prendre en compte outre les prix et les données sur les transactions immobilière, pour bien investir dans les villes du Grand Paris Express.

  • Les aspects conjoncturels : la possibilité d’une remontée des taux d’intérêts, (écartée dernièrement par Mario Draghi, président de la BCE, qui a repoussé toute hausse des taux dans le courant de l’année 2019), et l’éligibilité des programmes à la TVA réduite à 5,5% et au dispositif Pinel.
  • Les critères géographiques :  
    • Il est important de considérer que l’emplacement reste le critère principal pour une acquisition immobilière, surtout si l’on souhaite réaliser une plus-value dans quelques années. Il faut donc se méfier des appartements neufs les plus éloignées des dessertes ferrées (programmes distants de plus d’un kilomètre d’une gare RER/SNCF/métro).
    • La proximité avec les écoles, les transports en commun et les commerces sont également des points clés. Il ne faut donc pas se baser uniquement sur le prix, mais également sur le quartier.
  • L’importance de l’offre sur la demande : des stocks trop élevés sur des micro-marchés où les prix ont augmenté rapidement depuis 2016 sont susceptibles d’entraîner une baisse des prix et donc d’apporter de nouvelles opportunités intéressantes.
  • Les Jeux Olympiques d’été de 2024 : Cap sur la Seine-Saint-Denis et le village olympique. Là encore de nouvelles opportunités intéressantes, mais attention à la conversion des logements des athlètes en logements « classiques » avec une programmation adaptée. Il peut être aussi intéressant de profiter des modèles innovants de commercialisation comme par exemple une pré-vente des logements avec délégation d’usufruit le temps des Jeux.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s